Retour vers Notre blogue

Déménager pour les études : ce qu’il faut savoir

Écrit par : Kaleido

13 mai 2019

Le secondaire tire à sa fin et votre jeune doit maintenant choisir le programme d’études postsecondaires auquel il consacrera les prochaines années de sa vie. Un choix déjà difficile à la base, il l’est d’autant plus lorsqu’il n’y a ni cégep ni université dans notre ville! C’est la réalité de nombreux jeunes qui viennent de régions éloignées des grands centres urbains. Il devient alors inévitable de déménager pour poursuivre ses études.

Comme on est encore jeune au moment de commencer les études postsecondaires, déménager dans une autre ville, loin de sa famille et de ses amis, peut être intimidant. Au stress de commencer de nouvelles études dans une nouvelle école s’ajoute le stress de faire face à un environnement complètement différent de celui dans lequel on a grandi. Que ce soit pour emménager en appartement ou en résidence, avec ou sans colocs, quitter le nid familial entraîne beaucoup d’apprentissages et de nouveautés pour votre adolescent.

Voici quelques trucs à partager avec lui afin de l’aider dans cette transition importante.

Trouver un endroit où vivre

Si votre fille ou votre fils compte emménager en résidence, proposez-lui d’explorer le site Internet de l’établissement qu’il fréquentera pour découvrir les options offertes : chambres individuelles ou doubles, appartements pour 3 ou 4 personnes, etc. La marche à suivre pour réserver un logement sur le campus variera en fonction de l’établissement. On peut avoir à envoyer la demande par la poste en joignant les formulaires exigés ou il est parfois possible de remplir un formulaire de réservation directement en ligne. Il est toujours idéal d’aller visiter la résidence au préalable, car de simples photos ne permettent pas de bien visualiser l’espace. En même temps, on peut s’assurer que l’environnement de vie est agréable. Votre jeune pourra aussi en profiter pour visiter sa future école. La journée portes ouvertes dédiée aux futurs étudiants est l’occasion idéale pour votre adolescent de commencer à trouver ses repères. Il se sentira plus en confiance à la rentrée scolaire.

Pour ce qui est de trouver un appartement, le mois de janvier est un bon moment pour commencer les recherches, puisque c’est à ce moment que les locataires reçoivent leur avis de renouvellement de bail et donc que les logements se libèrent. De nos jours, la façon la plus simple de trouver un appartement est de chercher sur Internet. Il existe toutes sortes de sites très pratiques, comme Kijiji ou LogisQuébec. L’idéal est de se réserver une ou deux journées pour se rendre avec votre jeune dans la ville où il déménagera pour visiter des appartements. Pensez à prendre rendez-vous à l’avance avec les propriétaires. Visitez le plus d’endroits possible, puis encouragez votre jeune à prendre le temps de réfléchir, car, lorsque vient le temps de choisir, il y a beaucoup d’éléments à prendre en compte. D’abord, le budget. Si votre jeune bénéficie d’un REEE, il faut savoir que les paiements d’aide aux études qu’il recevra peuvent servir à payer une partie des coûts pour se loger.

Il faut aussi considérer les environs. Il est très pratique d’habiter près des services, comme les épiceries et les pharmacies. Il faut aussi penser à vérifier que l’endroit est bien desservi par les services de transport en commun, si on en aura besoin pour se déplacer quotidiennement. Enfin, d’autres détails peuvent peser dans la balance : service de buanderie dans l’immeuble, milieu de vie tranquille et propice aux études, frais de chauffage et d’électricité inclus dans le prix du loyer, appareils électroménagers fournis avec l’appartement, etc.

Le déménagement

Votre adolescent devrait prévoir les dépenses engendrées par le déménagement, afin de ne pas avoir de mauvaises surprises le jour venu et de respecter son budget. S’il n’a pas une bonne idée des frais qui peuvent découler d’un déménagement, il peut trouver de précieux renseignements sur de nombreux sites, comme celui du Gouvernement du Canada. Pensez par exemple aux coûts de la location d’un camion, des déménageurs, des repas de la journée ou aux frais d’installation des services de câblodistribution et d’Internet.

D’ailleurs, il est intéressant de savoir que les frais de déménagement engagés pour poursuivre des études postsecondaires sont déductibles d’impôt, sous réserve de quelques conditions. Pour en apprendre davantage, vous pouvez consulter le site du Gouvernement du Canada. 

Une fois déménagé

Si votre jeune est inscrit au programme de prêts et bourses du Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (Québec), il ne doit pas oublier de signaler son changement d’adresse dans les 30 jours suivant le déménagement, au risque de voir son aide financière suspendue. Pour de plus amples renseignements, faites un tour par ici

Enfin, quand on emménage dans un nouvel endroit, un monde de possibilité s’offre à nous! Votre adolescent ne doit pas hésiter à découvrir sa nouvelle ville. Il peut repérer les services à proximité de son nouveau foyer, trouver comment se rendre à l’école, découvrir les différents trajets d’autobus, etc. Plus on se familiarise avec son nouvel environnement, plus on se sent chez soi. Le meilleur conseil à donner à un jeune qui déménage : ne pas s’isoler. Il faut se forcer à faire connaissance avec de nouvelles personnes. Avoir le courage d’aller s’asseoir seul dans un café et d’engager la conversation! Votre jeune peut aussi prendre les prochains jours pour s’informer sur les services offerts aux étudiants et les forfaits dont il pourrait profiter.

On se sent parfois pris au dépourvu les premiers jours suivant un déménagement. Il ne faut pas être trop dur envers soi-même et se laisser le temps de s’acclimater. La période d’adaptation peut être très courte pour certains, et beaucoup plus longue pour d’autres. L’important est que votre jeune fasse de ce nouvel endroit sa demeure. Bien sûr, la ville où il a grandi aura toujours une signification spéciale, mais il est important de se sentir bien où l’on vit. Même si votre adolescent ne restera peut-être pas toute sa vie dans la ville où il va étudier, il y passera tout de même un bon nombre d’années, et des années précieuses, car c’est pendant le cégep et l’université que l’on crée les meilleurs souvenirs!

Sources

Gouvernement du Canada - Étudiant à temps plein

Gouvernement du Canada - Louer votre premier appartement

Gouvernement du Québec - Programme de prêts et bourses

Migration pour études chez les cégépiens québécois : défis d’adaptation, désir d’autonomie et attachement parental

CAA Québec - Chercher et louer un premier « appart » : petit guide

Prochain article

Quand le couple se sépare…

Par Stéphanie Deslauriers