Retour vers Notre blogue

Petit mode d’emploi pour bien choisir son fournisseur de REEE

Écrit par : Kaleido

17 octobre 2020

Ce que vous devez savoir sur le REEE

Fier parent que vous êtes, vous venez de prendre la bonne décision : mettre de l’argent de côté pour les études postsecondaires de votre joli poupon. Vous avez de la chance de vivre dans ce coin du monde, car les gouvernements du Canada et du Québec permettent à votre épargne de croître à l’abri de l’impôt dans un régime enregistré d’épargne-études (REEE).

Vous avez fait vos recherches et compris que le REEE permet de faire fructifier votre épargne et de bonifier la somme investie (c’est-à-dire votre argent) grâce aux subventions gouvernementales et, si vous disposez d’un revenu plus modeste, aux subventions gouvernementales supplémentaires*.

Vous savez aussi qu’il existe trois types de REEE. D’abord, le régime individuel, qui est destiné à un seul bénéficiaire. Ensuite, le régime familial, qui vous permet d’ouvrir un seul plan pour plusieurs enfants. Enfin, le régime collectif, qui consiste à mettre vos cotisations en commun avec celles d’autres souscripteurs dont les bénéficiaires sont nés la même année. Le bénéficiaire d’un régime individuel ou collectif ne doit pas obligatoirement être l’enfant biologique ou adoptif du souscripteur. 

Plusieurs types de fournisseurs de REEE

Maintenant que vous savez l’essentiel du REEE, il est judicieux de vous demander comment vous pouvez tirer profit au maximum de ce véhicule de placement. Pour ce faire, vous devez opter pour un fournisseur ou un promoteur qui saura vous accompagner tout au long de votre parcours. Il peut s’agir d’une institution financière (comme une banque, une société de fiducie ou un courtier de fonds communs de placement), d’un courtier en valeurs mobilières, mais aussi d’un fournisseur de prestations financières ou de régimes collectifs.

Dans tous les cas, il est important de choisir avec précaution le fournisseur de REEE qui répond le mieux à vos attentes. Celui-ci doit être en mesure de vous conseiller sur les différents moyens de placement qui s’offrent à vous, de gérer votre épargne et d’assurer la remise des fonds accumulés lorsque votre enfant atteindra l’âge des études postsecondaires (ce qui arrivera bien assez vite!).

Facteurs à considérer pour choisir le fournisseur de REEE qui vous convient

Avant de choisir parmi les meilleurs fournisseurs de REEE, voici quelques facteurs à prendre en compte :

  • Informez-vous sur les différents types de fournisseurs (banque, société de fiducie, etc.), ainsi que sur les frais exigibles, les modalités de cotisation et les pénalités applicables, le cas échéant;
  • Apprenez-en davantage sur les différentes options de placement qui s’offrent à vous, comme les actions boursières, les certificats de placement garanti (dans un compte de dépôt à terme ou dans un compte d’épargne) ou encore les fonds communs de placement;
  • Renseignez-vous également sur les types de régimes (individuel, familial ou collectif) offerts par votre fournisseur ainsi que sur les avantages, les frais et les obligations qui s’y rattachent.

Rappelez-vous qu’il existe plusieurs véhicules de placement et que chacun d’eux apporte des rendements différents à votre compte d’épargne.

Questions à poser pour choisir le bon fournisseur de REEE

Voici quelques pistes de questions que vous devriez poser aux fournisseurs que vous envisagez avant d’arrêter votre choix :

  • Quels sont les divers frais à payer pour ouvrir un REEE et à combien s’élèvent-ils?
  • Faut-il faire des cotisations régulières? Si c’est le cas, puis-je modifier la somme cotisée?
  • <Qu’arrive-t-il si je ne parviens pas à cotiser régulièrement?
  • Quels sont les placements auxquels je pourrais avoir accès et pourquoi?
  • Est-il possible d’effectuer des retraits d’argent avant que mon enfant s’inscrive à des études postsecondaires? Si oui, quels frais ou pénalités s’appliquent?
  • Ai-je le droit de changer le bénéficiaire du REEE? Si oui, cela occasionne-t-il des frais?
  • Qu’arrive-t-il si mon enfant ne veut plus continuer ses études postsecondaires ou décide d’étudier à temps partiel?
  • Qu’arrive-t-il si je décide de fermer mon REEE avant l’échéance?

À la lumière des réponses obtenues, vous serez mieux outillé pour ouvrir votre REEE dans des conditions optimales.

 

 

Notes légales

* Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE) de 20 % à 40 %. Selon le revenu net familial rajusté. Incitatif québécois à l’épargne-études (IQEE) de 10 % à 20 %. Selon le revenu net familial rajusté. Certaines conditions s’appliquent. Consultez notre prospectus.