Retour vers Notre blogue

Reconnaître les symptômes du TDAH

17 septembre 2020

En tant que parent, il vous est possiblement déjà arrivé de vous demander si le fait que votre enfant ait souvent la « bougeotte » ou qu’il ne soit pas le plus attentif du groupe soit un signe de TDAH. Comment départager le comportement normal du TDAH?

Le TDAH, qu’est-ce que c’est?

Le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) est un trouble neurologique qui apparaît durant l’enfance. C’est d’ailleurs le trouble le plus fréquent chez les enfants. Il est caractérisé par un ensemble de symptômes liés à l’hyperactivité, l’impulsivité ainsi qu’à l’inattention qui affectent les sphères sociale, familiale et scolaire. Voici quelques exemples :

Inattention

  • Difficulté avec les tâches soutenues, la fatigue s’installe rapidement
  • Attention moins soutenue, surtout dans les tâches répétitives ou ennuyeuses
  • Erreurs, distraction, oublis, pertes fréquentes d’objets
  • Difficulté à planifier, à respecter les échéances
  • Manque d’attention pour les détails
  • Besoin que l’on répète les consignes

Hyperactivité

  • Beaucoup de mouvements (mains, pieds, corps entier)
  • Difficulté à rester assis
  • Agitation/excitation
  • Difficulté à se calmer après s’être excité
  • Bavardage incessant
  • Difficulté à s’investir dans une activité (passe d’une à l’autre)

Impulsivité

  • Tendance à interrompre
  • Difficulté à attendre son tour
  • Tendance à s’imposer
  • Difficulté à suivre les consignes
  • Absence de peur pouvant mener à des actions présentant un danger pour lui ou pour les autres
  • Difficulté à gérer ses émotions, surtout la colère

Les manifestations évoluent avec l’âge

Les premiers signes et symptômes peuvent se faire sentir dès la petite enfance. Ils deviendront de plus en plus clairs en grandissant, surtout avec l’entrée à l’école. À partir de l’adolescence, l’agitation a toutefois tendance à être plus intériorisée, donc moins visible.

Quand consulter?

Avant de vous précipiter chez le médecin au moindre signe d’agitation ou d’inattention, prenez le temps d’observer votre enfant, le contexte dans lequel les situations se produisent et leurs impacts.

Par exemple, si votre enfant oublie souvent certaines des consignes, c’est peut-être qu’il a reçu trop d’information à la fois. « Va te laver les dents et, en passant, ramasse ton verre sur la table de la cuisine. Ah oui! N’oublie surtout pas de ranger ton livre qui traîne sur le fauteuil et de mettre ton linge au lavage. » Ouf! Vous pouvez être certain qu’il en oubliera la moitié! Assurez-vous aussi que les consignes soient bien comprises par votre enfant.

De plus, le temps de concentration d’un enfant est généralement d’une durée de 3 à 5 minutes par année d’âge. Par exemple, un enfant de 6 ans peut se concentrer de façon optimale pendant environ 18 minutes. Il est donc normal qu’il ne soit plus attentif si la période de devoirs et leçons s’étire.

Toutefois, il est pertinent d’en discuter avec le médecin si :

  • Vous remarquez que plusieurs des signes et symptômes sont présents pendant au moins 6 mois.
  • Les comportements interfèrent avec son fonctionnement au niveau scolaire ou social.
  • Les comportements sont inadaptés à l’âge de l’enfant (ex. : il est normal qu’un enfant de 4 ans change de jeu régulièrement).
  • Le tout fait partie de son mode de fonctionnement général et n’est pas spécifique à un milieu ou à une personne en particulier (ex. : avec seulement un des parents ou uniquement en classe).

Le diagnostic du TDAH se fait habituellement par un médecin, un psychologue, un neuropsychologue ou un pédopsychiatre. Attention à l’autodiagnostic ainsi qu’aux jugements des éducateurs et des enseignants!

Comment ça se passe?

Comme plusieurs éléments doivent être évalués, il faut s’attendre à ce que plusieurs rencontres soient nécessaires. Différentes personnes de l’entourage de l’enfant auront également à remplir un questionnaire afin d’avoir une vision d’ensemble.

À la suite des résultats des questionnaires, il se peut que des examens supplémentaires soient nécessaires. En effet, il n’est pas rare d’observer des troubles anxieux, des troubles du comportement ou des troubles d’opposition.

L’évaluation peut se faire en passant par le système de santé publique ou en consultant dans une clinique privée. Les délais et les coûts pouvant être considérables, il est important de bien se renseigner sur la réalité de sa région.

Le coaching familial : s’outiller pour mieux fonctionner!

Parfois, on peut être tenté de laisser passer certains comportements inappropriés parce que l’enfant a un TDAH… mais le TDAH n’excuse pas tout! Des stratégies peuvent être mises en place afin d’augmenter les comportements adaptés et de réduire les comportements problématiques. L’aide psychoéducative permet d’outiller les parents et les enfants à différents niveaux, notamment en fournissant de l’aide quant à :

  • La gestion du temps et la planification lors des devoirs
  • La gestion des émotions
  • Les habiletés sociales
  • L’estime de soi

Même si la personne atteinte d’un TDAH a un trouble, elle n’est pas ce trouble.

Du soutien professionnel est disponible. Par exemple, les familles qui souscrivent un REEE chez Kaleido bénéficient du Programme Tremplin, qui leur donne accès à 6 heures de coaching familial par année avec des intervenants qualifiés en éducation. Renseignez-vous!

Ressources utiles et références

 

Profitez du coaching familial inclus avec votre REEE grâce au Programme Tremplin.

Découvrir Tremplin