Retour vers Notre blogue

Deuxième étape pour affronter le chaos de la salle de jeux: organiser

Écrit par : Joëlle Cloutier

3 septembre 2020

Comme beaucoup d’entre vous, j’ai affronté de nombreuses fois le champ de bataille que m’offrait mon enfant après avoir joué (trop) silencieusement dans sa chambre pendant quelques minutes. J’ai donc développé des astuces pour intégrer des systèmes d’organisation simples afin de faire de cette pièce un espace invitant où l’autonomie côtoie la créativité. Dans cet article, je vous donne 4 conseils pour organiser la salle de jeux afin d’en faire un lieu attrayant, pratique, sécuritaire et stimulant.

Opter pour une organisation visuelle qui facilite le rangement

J’ai rapidement réalisé que, lorsque chaque objet à un espace dédié, il est plus facile pour ma fille de remettre les choses à la bonne place. Une bonne stratégie est de grouper les jeux de même nature dans des bacs intégrés à un espace de rangement modulaire ou à une bibliothèque. Il suffit ensuite de les identifier en tenant compte de l’âge de votre enfant. Pour les plus jeunes, optez pour de petites images faciles à reconnaître que vous fixerez à l’avant du bac de rangement. Vous pourriez même prendre en photo les jouets de votre enfant pour créer vos propres vignettes. Pour les enfants d’âge préscolaire, combinez l’image à un mot simple pour les aider à apprendre tout en organisant. Pour ma part, comme ma fille est d’âge scolaire, j’inscris seulement le mot pour l’encourager à lire afin d’identifier où ranger ses jeux.

Ensuite, un truc simple est de photographier la salle de jeux (ou la bibliothèque qui contient les jouets) une fois organisée et de placer la photo à l’entrée de la pièce à titre de référence. Comme toute bonne habitude s’acquiert avec la répétition, il est essentiel de vous impliquer dans les premières séances de rangement pour montrer à votre enfant comment procéder : « Maman a trouvé une figurine de girafe et une autre de rhinocéros. Vois-tu le bac où se trouve une image d’animaux pour que je puisse les ranger? ».

Développer l’autonomie grâce à des jeux accessibles

La créativité et l’initiative d’un enfant se développent lorsqu’il est en mesure de jouer seul. Pour faciliter son autonomie, il faut privilégier une organisation où les jeux sont accessibles. Un gros bac de blocs sera plus invitant s’il est posé directement au sol à un endroit où votre enfant n’a pas à le déplacer. Il faut donc éviter le plus possible d’empiler les jeux lourds qui nécessitent votre intervention. De plus, lorsque vous sélectionnerez les bacs où ranger les jouets, assurez-vous que votre enfant soit en mesure d’ouvrir les couvercles par lui-même. Pour ma part, j’ai opté pour des bacs sans couvercle; ainsi, ma fille ne rencontre pas d’obstacle lorsqu’elle souhaite jouer seule.

Concevoir un espace sécuritaire pour avoir l’esprit tranquille

En plaçant la sécurité au cœur de l’organisation de la salle de jeux, vous aurez l’esprit plus tranquille lorsque votre enfant y jouera seul. Commencez par vous assurer que les meubles plus hauts comme les commodes et les bibliothèques sont bien fixés au mur. Vos petits explorateurs pourraient bien avoir envie d’escalader cette « haute montagne » lors de leurs jeux de rôle. Pour les enfants plus jeunes, un tapis qui amortit les chutes et des protections d’angles pour éviter de se cogner sur le coin des meubles sont à privilégier. Favorisez le rangement des jeux lourds dans des bacs au sol ou sur les tablettes inférieures de la bibliothèque et placez les jeux légers, comme les toutous, sur les tablettes supérieures (tout en étant accessibles). Si vous jugez que votre enfant n’est pas assez grand pour jouer seul avec un jeu, par exemple des petits blocs qu’il pourrait porter à sa bouche, placez-le hors de portée et sortez-le uniquement lorsque vous jouez avec votre tout-petit ou lorsque celui-ci sera en âge d’y jouer par lui-même.

Selon l’âge et le niveau d’autonomie de votre enfant, vous pouvez aussi instaurer des règles pour sa sécurité. Ma fille de 7 ans a son coin peinture aménagé dans la salle de jeux. Elle sait qu’elle peut y jouer seule, mais qu’elle doit m’aviser avant de le faire. Elle enfile alors un tablier et installe un drap sur le sol afin de réaliser ses œuvres d’art sans que j’aie besoin de laver ses vêtements et le plancher par la suite. De plus, elle n’a à sa disposition que de la peinture non toxique lavable, car l’acrylique et les médiums toxiques sont rangés dans une armoire inaccessible, et elle sait qu’elle doit être accompagnée pour les utiliser.

Mettre en place une salle de jeux évolutive et stimulante

On a parfois tendance à surcharger la salle de jeux en espérant que toutes les activités qui s’y trouvent stimulent notre petit et l’incite à jouer seul plus souvent. Par contre, il faut faire attention à ne pas obtenir l’effet inverse. Il est d’abord important que les jeux soient réellement adaptés à l’âge de votre enfant : une activité trop complexe pourrait le décourager. Pour garder son intérêt, vous pourriez mettre en place une rotation des jouets disponibles. Ainsi, un jouet qu’il n’a pas vu depuis quelques jours redeviendra son préféré. Pour les enfants un peu plus âgés qui seraient à l’aise avec le désencombrement, vous pourriez instaurer une règle « un de plus, un de moins », où l’enfant laisse aller un jouet à l’arrivée d’un nouveau. Parfois, il suffit de placer dans la maison un bac destiné aux dons, et vous serez surpris de voir votre enfant y déposer les jouets qui n’éveillent plus sa curiosité! Vous pouvez aussi privilégier les jouets qui peuvent être utilisés de plusieurs façons et qui stimulent la créativité.

 

Finalement, impliquez votre enfant dans l’organisation de la salle de jeux et accompagnez-le dans le rangement de cette pièce pour qu’il y associe des expériences positives. L’organisation est une compétence qu’il sera en mesure d’acquérir à travers l’imitation, la répétition et les encouragements.

Si vous avez besoin de conseils pour optimiser l’organisation de votre maison, restez à l’affût de nos prochains articles qui vous aideront à simplifier votre quotidien et à faire de la place à ce qui compte vraiment pour vous.

 

Joëlle Cloutier, consultante en organisation
@joelleorganisation
facebook.com/joelleorganisation
www.joelleorganisation.com

Tackling the playroom chaos

Première étape pour affronter le chaos de la salle de jeux : épurer


Lire