Retour vers Notre blogue

Les 3 petits cochons de l'épargne!

Écrit par : Kaleido

16 avril 2020

Durant cette période où on passe plus de temps à la maison avec nos enfants, on doit redoubler de créativité pour trouver des idées éducatives pour les divertir. On vous propose donc une nouvelle façon d’initier vos enfants à l’épargne. On connaît tous l’utilisation du petit cochon, mais pourquoi ne pas revisiter le concept et multiplier le cochon pour en faire 3?

Non pas 1, mais 3 petits cochons

On a tous en tête l’image de la petite tirelire en forme de cochon, mais des pots de verre peuvent très bien faire l’affaire, pas besoin de tirelires « fancy »! Le principe est d’avoir 3 contenants : un pour l’argent à « Dépenser », un pour l’argent à « Économiser » et un pour « Partager ».

Avec le premier, votre enfant peut s’offrir les petites gâteries de son choix, se faire plaisir.

Avec le second, il accumulera une somme en vue de la déposer dans un compte à la banque ou de s’offrir un plus gros cadeau.

Le troisième contenant servira à accumuler des sous qu’il pourra donner à une cause de son choix ou partager avec ses frères et sœurs. Ce dernier contenant est particulièrement important, car il lui apprendra la notion de partage.

Se fixer des objectifs

Maintenant que votre enfant a ses 3 contenants, « Dépenser », « Économiser » et « Partager », vous pouvez lui apprendre à se fixer des objectifs pour chacun d’entre eux.

Que souhaite-t-il s’offrir à court terme avec l’argent de son cochon « Dépenser »? Avec quoi veut-il se gâter? Un jouet, un vêtement, une application pour sa tablette?

Quel objectif vise-t-il avec l’argent qu’il met dans le contenant « Économiser »? Quel montant doit-il atteindre? Ça peut être l’occasion de lui parler de son REEE s’il en a un. Comme c’est un montant épargné en vue d’un objectif à long terme, vous pouvez lui demander s’il souhaite participer à ce projet avec vous.

Et finalement, quel organisme ou quelles personnes souhaite-t-il aider avec son contenant « Partager »? Il aime les animaux ou est particulièrement touché par la situation des sans-abri? Vous pouvez l’aider à trouver une cause qui lui tient à cœur en lien avec ses champs d’intérêt et le guider dans la définition d’un objectif financier à consacrer à cette cause.

Faire des choix et apprécier ce que l’on a

L’un des apprentissages qui a le plus d’influence sur notre bonheur dans la vie est la gratitude : apprécier ce que l’on a et en être reconnaissant.

Précédemment, on vous suggérait de montrer à l’enfant comment se fixer des objectifs. C’est important, mais il est encore plus important d’apprécier ce que l’on possède déjà. Il faut éviter que votre enfant tombe dans une spirale constante de désir et d’insatisfaction. Il est tout à fait sain de désirer des choses, mais il faut conserver un équilibre et comprendre qu’on ne peut pas tout avoir.

Il faut apprendre à faire des choix, à prioriser certaines choses par rapport à d’autres. Vous pouvez par exemple apprendre à votre enfant qu’en dépensant moins sur des plaisirs immédiats, comme des sucreries et des petits jouets du magasin à un dollar, il pourrait éventuellement s’acheter un vélo qui lui apportera plus de plaisir à long terme.

Peut-être que votre enfant conservera ses 3 petits cochons sur une longue période ou encore que le projet sera de courte durée, mais l’important ce sont les apprentissages qu’il en tirera!

Prochain article

Le grignotage au temps de l’isolement

Par Marjolaine Cadieux