Retour vers Notre blogue

Les finances personnelles, pas juste une affaire de grands!

Écrit par : Kaleido

15 juin 2020

On initie souvent les enfants très tôt à l’épargne grâce aux petites tirelires. On vous propose d’ailleurs d’amener le tout à un autre niveau avec vos jeunes, juste ici. Mais les finances personnelles, c’est plus que l’épargne! Une tonne de notions peut être transmise à vos enfants dès qu’ils ont atteint l’âge de comprendre. Ce sont des apprentissages qui leur seront utiles toute leur vie.

Faire comme les grands

Pour que votre enfant se familiarise avec le vocabulaire et les différents concepts reliés aux finances personnelles, vous pouvez l’inviter à se joindre à vous lorsque vous gérez vos comptes en ligne ou effectuez des tâches reliées à vos finances.

Vous payez une facture en ligne? Invitez-le à regarder ce que vous faites à l’écran.

Vous venez de signer un prêt hypothécaire pour une nouvelle maison? L’occasion est parfaite pour l’initier au concept du crédit.

Vous allez faire l’épicerie? Regardez la circulaire avec lui avant. Montrez-lui que vous faites des efforts pour choisir des produits en promotion afin d’économiser des sous qui pourront être consacrés à autre chose.

Si votre enfant est un peu plus âgé, initiez-le aux impôts pendant que vous faites vos déclarations de revenus. Expliquez-lui simplement le fonctionnement des impôts, la raison pour laquelle on doit faire cela, à quoi sera consacré le remboursement s’il y en a un, etc.

Expliquez-lui aussi que vous économisez au quotidien. Parlez-lui de votre compte d’épargne, de votre REER ou de son REEE. Choisissez un vocabulaire adapté à son âge afin de l’aider à comprendre les différents concepts des finances personnelles.

Montrez-lui l’exemple et apprenez-lui à faire preuve de jugement lorsqu’il est exposé à la publicité. Cette dernière peut être pertinente, mais apprenez à votre jeune que le meilleur produit n’est pas nécessairement celui qu’il a vu dans une publicité. Montrez-lui qu’il est important de comparer les différentes options avant d’acheter quelque chose et que l’on doit toujours se recentrer sur nos besoins. Est-ce que cet objet faisait partie de ses objectifs d’épargne? Se laisse-t-il détourner de ses objectifs simplement parce qu’il a vu une publicité pour le nouveau jouet de l’heure?

Remplacer allocation par rémunération

Ici, on vous suggère une approche différente concernant l’allocation ou l’argent de poche que vous donnez peut-être à votre enfant.

Afin de lui apprendre qu’il faut travailler pour avoir des sous et que l’argent ne pousse pas dans les arbres, vous pouvez simplement remplacer l’allocation par une rémunération. Selon l’âge de l’enfant, il pourra recevoir « sa paye » en échange d’une routine du matin réussie ou d’une tâche ménagère qu’il aura réalisée. Il apprendra ainsi la valeur du travail.

Il faut par contre éviter de tomber dans le piège de tout rémunérer : l’enfant doit aussi apprendre que, malheureusement, toute tâche ne peut être rémunérée. Ça fait partie de la vie « des grands ».  Certaines tâches, comme faire son lit, ne seront pas nécessairement comptabilisées pour sa paye.

Découvrir la magie des intérêts composés

Votre enfant est assez âgé pour comprendre des concepts un peu plus complexes? Pourquoi ne pas lui apprendre le principe des intérêts composés? Vous lui inculquerez ainsi l’avantage d’épargner et, surtout, l’avantage d’épargner le plus tôt possible dans sa vie!

Le site de l’Autorité des marchés financiers explique très bien la magie des intérêts composés dans une page destinée aux jeunes. Un calculateur simple est aussi disponible pour permettre à votre ado de faire lui-même ses simulations.

 

L’idée d’initier son enfant à ces différents concepts est d’abord de l’intéresser et de garder le tout ludique et éducatif. Si votre enfant ne démontre pas d’intérêt, ce n’est peut-être tout simplement pas un bon moment ou peut-être est-il encore trop jeune. Rien ne sert d’insister; restez à l’écoute de votre enfant et alerte aux différentes occasions que vous avez de lui faire découvrir les finances personnelles.