Retour à Notre blogue

Le Bon d’études canadien : une subvention qui gagne à être connue!

Kaleido

Écrit par : Kaleido

12 août 2022

Saviez-vous que le gouvernement du Canada offre une subvention pour contribuer aux études postsecondaires des enfants de familles dont les revenus sont plus limités? Cette aide financière aux études est versée directement dans le REEE des enfants dont la famille est financièrement admissible. Méconnu et peu utilisé, le Bon d’études canadien (BEC) est un moyen simple d’épargner afin de permettre aux enfants de développer leur plein potentiel.

Le Bon d’études canadien, qu’est-ce que c’est?

Le BEC est une subvention gouvernementale permettant aux familles à faible revenu de soutenir leurs enfants dans la poursuite de leurs études postsecondaires. Cette subvention est versée directement dans le REEE du bénéficiaire et peut atteindre jusqu’à 2000 $ par enfant1. Contrairement à la Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE), le BEC ne dépend pas du montant que vous cotisez au REEE. Pour avoir droit à la subvention, il suffit de répondre aux critères d’admissibilité et d’ouvrir un compte de régime enregistré d’épargne-études au nom de l’enfant admissible. Aucune cotisation personnelle n’est nécessaire et aucuns frais de souscription ne s’appliquent.

En 2020, 728 088 bénéficiaires ont reçu le BEC2. Si ce nombre vous paraît élevé, sachez qu’il s’agit de seulement 42 % des familles admissibles au pays. Faites-vous partie des 58 % de parents canadiens qui passent à côté de cette aide gouvernementale?

Les critères d’admissibilité

Les critères d’admissibilité au BEC reposent notamment sur le revenu familial rajusté et sur le nombre d’enfants admissibles dans la famille.

Pour une famille composée d’un à trois enfants, le revenu familial net doit se situer sous la barre des 50 197 $. Pour une famille de quatre enfants, le revenu familial net doit être inférieur à 56 636 $. Pour connaître le revenu admissible des familles de cinq enfants et plus, consultez le tableau complet sur le site du gouvernement du Canada.

Les autres critères d’admissibilité sont les suivants :

  • l’enfant doit être né le 1er janvier 2004 ou après;
  • l’enfant doit résider au Canada;
  • l’enfant doit posséder un numéro d’assurance sociale (NAS) valide;
  • l’enfant doit être bénéficiaire d’un REEE.

Si vous ouvrez un REEE pour un petit-enfant, une nièce ou un neveu, celui-ci pourrait être admissible à cette subvention même si votre revenu est élevé. En effet, l’admissibilité au BEC dépend du revenu familial des parents de l’enfant bénéficiaire, et non de celui du souscripteur.

Quel montant mon enfant pourrait-il recevoir grâce au Bon d’études canadien?

Le gouvernement du Canada peut contribuer jusqu’à 2 000 $ au REEE de l’enfant admissible au BEC. Un montant de 500 $ est versé dès la première année, puis 100 $ sont versés par année d’admissibilité, jusqu’à ce que l’enfant atteigne l’âge de 15 ans.

Votre enfant est âgé de plus de 15 ans? Sachez qu’il est possible de recevoir le BEC rétroactivement. En effet, vous avez jusqu’à la veille du 21e anniversaire de l’enfant pour faire votre demande.

À quel moment peut-on retirer le montant du Bon d’études canadien?

Dès l’inscription de votre enfant à des études postsecondaires admissibles! C’est à ce moment qu’il peut commencer à recevoir des paiements d’aide aux études (PAE), qui sont composés des subventions gouvernementales et des revenus accumulés dans le REEE. Afin de retirer le montant du BEC par le biais des PAE, l’enfant doit fournir une preuve d’inscription à des études postsecondaires admissibles à temps plein ou à temps partiel dans un établissement d’études professionnelles, collégiales ou universitaires. Le gouvernement fédéral précise les conditions exactes dans son article sur l’utilisation du régime enregistré d’épargne-études.

Si votre enfant ne poursuit pas ses études après le secondaire, les montants que vous aurez cotisés au REEE vous seront remis, en tout ou en partie, et le BEC et les autres subventions seront remis au gouvernement.

La marche à suivre pour profiter du Bon d’études canadien

Profitez du BEC et contribuez à financer les études postsecondaires de votre enfant sans débourser un seul sou en trois étapes :

  1. Vérifiez l’admissibilité de l’enfant.
  2. Ouvrez un REEE.
  3. Soumettez la demande au gouvernement du Canada.

Kaleido donne aux familles admissibles la possibilité d’ouvrir un REEE uniquement pour y recevoir le Bon d’études canadien. En optant pour un REEE chez Kaleido, nous nous chargeons de faire la demande du BEC pour vous. Votre représentant(e) vous fera signer les documents requis lors de l’ouverture du REEE.

Kaleido offre la gamme de REEE IDEO+, qui s’adapte à votre budget et à vos préférences. Il est possible d’ouvrir un REEE sans y mettre d’argent au départ. Toutefois, si une première cotisation est faite, elle doit être d’au moins 10 $. Vous pouvez ensuite choisir à quel moment vous ferez les cotisations subséquentes.

L’équipe de Kaleido est disponible pour vous accompagner dans la demande du Bon d’études canadien. Contactez un(e) représentant(e) pour confirmer votre admissibilité au BEC et ouvrir un REEE.

Si vous avez des enfants, il n’est jamais trop tôt pour commencer à épargner pour leurs études postsecondaires, surtout s’ils sont admissibles au BEC, qui leur permettra de recevoir 500 $ dès l’ouverture d’un REEE!  

Calculateur

Calculez combien pourraient vous coûter les études postsecondaires de votre enfant en toute simplicité.

environ 5 min

Notes légales

1. Bon d’études canadien (BEC), pouvant atteindre 2 000 $ par bénéficiaire, pour un enfant né après le 31 décembre 2003 et dont la famille est financièrement admissible. Certaines conditions s’appliquent. Consultez notre prospectus pour plus de détails.

2. Source : « Programme canadien pour l’épargne-études : Rapport statistique annuel de 2020 ».