Retour à Notre blogue

Prêt à faire vos impôts? Et le REEE dans tout cela?

Kaleido

Écrit par : Kaleido

Tous
21 février 2022
(article actualisé - date de 1re publication le 19 janvier 2015)

La période de déclaration des revenus arrive à grands pas. En début d’année, nous recevons de nombreuses questions de la part de notre clientèle à savoir si, et comment, il faut déclarer son REEE. Voici donc une série de questions fréquentes dont les réponses vous éclaireront sans aucun doute.

Quelle est la date limite pour investir dans mon REEE cette année?

AUCUNE. Comparativement au régime enregistré d’épargne retraite (REER), vous n’avez pas de date limite pour investir dans un REEE avant de faire vos impôts. Cependant, selon votre capacité d’épargne, il est recommandé d’investir le maximum avant la fin de l’année civile (31 décembre) afin de maximiser les subventions gouvernementales auxquelles vous avez droit.

Est-ce que le REEE est déductible d’impôt?

NON. Les cotisations à un régime enregistré d’épargne-études (REEE) pour votre enfant ne sont pas déductibles d’impôt. Cependant, elles donnent droit à de généreuses subventions provenant du gouvernement fédéral et provincial.

En effet, chaque dollar investi dans un REEE peut être bonifié de 30 à 60 % par les subventions gouvernementales. Vous pourriez ainsi obtenir jusqu'à 7 200 $ en Subvention canadienne pour l'épargne-études (SCEE), jusqu'à 3 600 $ en Incitatif québécois à l'épargne-études (IQEE) et 2 000 $ en Bon d'études canadien (BEC). Pour le Québec, il s'agit d'une bonification de 12 800 $* dont votre enfant pourrait profiter!

Est-ce que le montant que j’investis dans un REEE est imposable?

NON. Un REEE est un régime d'épargne qui vous permet de mettre de l’argent de côté, et de le faire fructifier, à l’abri de l’impôt. L'impôt sur le revenu des placements d'un REEE est reporté jusqu'à ce que le bénéficiaire retire l'argent. Lorsque les revenus de placement (appelés paiements d'aide aux études) sont retirés du REEE afin d’acquitter les divers frais liés aux études postsecondaires (frais de scolarité, logement, nourriture, etc.), ils sont ajoutés au revenu imposable du bénéficiaire, et non dans celui du souscripteur. Dans la majorité des cas, le bénéficiaire se situe dans une tranche d’imposition inférieure, le dispensant ainsi de devoir payer de l’impôt.

Calculateur

Calculez combien pourraient vous coûter les études postsecondaires de votre enfant en toute simplicité.

environ 5 min

Des questions sur le REEE?

Contactez dès maintenant un(e) de nos représentant(e)s ou notre centre de relation clients au 1 877 410-7333. Nous nous ferons un plaisir de répondre à vos questions.

Notes légales

*Subvention canadienne pour l'épargne-études (SCEE) de 20 à 40 %. Incitatif québécois à l'épargne-études (IQEE) de 10 à 20 %. Bon d'études canadien (BEC) pouvant atteindre 2 000 $, pour un enfant né après le 31 décembre 2003 et dont la famille reçoit le Supplément de prestation nationale pour enfants. Selon le revenu familial rajusté. Certaines conditions s'appliquent. Consultez notre prospectus ou contactez l'un de nos représentants.