Retour vers Notre blogue

Le sociofinancement des études de votre enfant : tous pour un!

Écrit par : Kaleido

6 novembre 2020

Quand l’entourage contribue au REEE

Vos parents et amis proches ont-ils l’habitude de donner de l’argent en cadeau lors des anniversaires de vos enfants? Savent-ils que ces cadeaux, même modestes, pourraient se transformer en contributions pour soutenir les études postsecondaires de vos petits trésors?  Bienvenue à l’ère du sociofinancement… des études!

Les études postsecondaires : un stress financier pour les jeunes et leur famille

Dans un précédent article, nous faisions mention de l’importance accordée à l’éducation par les parents québécois. Force est de constater que ces mêmes parents nourrissent du même coup une inquiétude grandissante face au financement des études de leurs enfants, et pour cause!

Le coût des études représente un investissement substantiel. En effet, il faut compter, pour un jeune qui devra quitter le nid familial, plus de 35 000 $ pour 2 années de cégep ou près de 100 000 $ pour 5 années d’études postsecondaires, comme le révélait notre plus récent Baromètre de l’épargne-études, réalisé en collaboration avec la firme de sondage CROP.

Ces résultats démontrent également à quel point le fait de pouvoir compter sur un régime enregistré d’épargne-études (REEE) est une source de motivation pour un jeune lorsque vient le temps de poursuivre des études postsecondaires.

Pas étonnant, donc, que de plus en plus de parents choisissent de profiter des généreuses subventions gouvernementales accordées en vertu des REEE. Mais l’épargne-études est-elle réservée seulement aux parents? Bien sûr que non, et c’est ici qu’une campagne de sociofinancement devient intéressante!

Soutenir un jeune grâce au REEE

Sachez qu’il n’est pas nécessaire d’avoir un lien de sang avec le bénéficiaire d’un REEE pour y déposer des contributions. Dans le cas d’un REEE individuel ou collectif, les contributions peuvent provenir des grands-parents, de la marraine, d’amis ou parfois même de l’employeur d’un des parents! Jumelés aux subventions gouvernementales, même les petits dons peuvent rapporter gros! 

Dans le cas de la famille et des amis, il suffit parfois d’évoquer cette possibilité lorsqu’on vous demande des suggestions pour le cadeau de la petite dernière. Il faut simplement que tous sachent que le REEE est ouvert et qu’ils peuvent y contribuer quand bon leur semble, soit directement, soit en vous donnant les fonds pour que vous le fassiez vous-même.

Petit cadeau deviendra grand : l’exemple de Juliette

Prenons le cas de Juliette*, qui aura bientôt 8 ans, et dont les parents ont déjà ouvert un REEE il y a quelques années. Supposons que grand-maman y verse à partir de maintenant les 25 $ qu’elle lui offrait habituellement pour son anniversaire et que son parrain et sa marraine y rajoutent chacun 20 $ annuellement.  

Ça vous semble dérisoire? Ce simple ajout annuel de 65 $ pourrait pourtant valoir à Juliette, l’année de ses 17 ans, la rondelette somme de 968 $*.  À ce rythme, répandez la bonne nouvelle et faites le tour de familles et amis!

Quelques idées d’occasions propices à des contributions versées en cadeau? En premier lieu, il y a évidemment l’annonce d’une naissance, avec la fête prénatale (un « shower » de bébé) qui l’accompagne parfois. Pensez aussi aux grandes étapes du cheminement scolaire de votre enfant, comme l’entrée à l’école ou le passage au secondaire. La période des fêtes est également une bonne occasion de faire fructifier les cadeaux en argent.

Prudence, cependant, si des proches veulent établir un REEE au nom de votre enfant afin d’y cotiser régulièrement. Rappelez-vous que les cotisations au REEE sont soumises à un plafond total de 50 000 $ à vie par enfant, peu importe le nombre de REEE à son nom. Il faut donc éviter que plusieurs souscripteurs, remplis de bonne volonté, cotisent trop pour un même bénéficiaire. 

Petite histoire du sociofinancement

Récolter de l’argent autour de soi pour financer un projet ne date pas d’hier, mais le sociofinancement – aussi appelé financement participatif ou crowdfunding, en anglais – a véritablement transformé le monde des collectes de fonds en 2008, alors que l’équipe pour la campagne présidentielle de Barack Obama a réussi le premier succès du genre. Plutôt que de miser sur l’apport financier de quelques grands donateurs traditionnels, l’équipe du jeune candidat a plutôt orchestré une vaste offensive populaire via les médias sociaux et a recueilli les dons, même petits, de plus de 3 millions de personnes.

 

Depuis, ce sont toutes sortes d’organisations – PME en tête –, d’associations diverses, de fondations et d’individus qui réussissent à financer leurs projets en sollicitant directement leurs réseaux personnel et professionnel, ou via des plateformes spécialisées en campagnes de sociofinancement comme GoFundMe ou La Ruche. Et ça fonctionne!

Créez votre propre campagne de financement participatif pour votre REEE

Vous aimeriez, vous aussi, inviter votre famille et vos proches à contribuer au REEE de votre enfant? C’est simple! En tant que client chez Kaleido, il vous suffit d’accéder à votre Espace client pour créer une campagne en quelques clics, que vous pourrez partager par courriel et sur les réseaux sociaux. 

 

* Cas fictif. Calcul basé sur une contribution annuelle de 65 $, un taux de subvention de 30 % et un taux de rendement de 3 % par an.