Retour à Notre blogue

L’épargne : capitaliser pour un avenir serein

Kaleido

Écrit par : Kaleido

Tous
22 février 2022

Économies, bas de laine, coussin financier, fonds de prévoyance : quel que soit le nom que vous lui donnez, l’épargne est le premier pas vers une vie financière équilibrée. Puisque l’on sait que la majorité des adultes feront face à une situation financière difficile au moins une fois au cours de leur vie, épargner n’est pas une chose à prendre à la légère. Peu importe votre revenu annuel, il est indispensable de vous constituer une réserve d’argent qui pourra être utilisée en cas de coup dur ou de changements importants dans votre vie. Si vous n’avez pas encore commencé, il est temps de vous y mettre.

5 bonnes raisons d’épargner

Si vous avez un imprévu ou que, pour une raison ou une autre, vous devez faire face à une dépense importante, le fait d’avoir à votre disposition une somme d’argent facilement accessible vous évitera de devoir souscrire un crédit d’urgence. Ces prêts rapides sont généralement très coûteux en frais d’intérêts, et parfois même en frais de dossier.

Avoir à votre disposition un fonds d’urgence vous permettra de passer à travers cette période, le temps que votre situation revienne à la normale. Certes, le changement de situation ne sera pas moins difficile, mais votre épargne fera la différence entre vous sentir pris à la gorge ou avoir quelques mois devant vous pour rétablir votre situation financière. C’est pourquoi il est recommandé de mettre 10 % de ses revenus mensuels de côté, sur un compte épargne facilement accessible.

Voici 5 bonnes raisons qui devraient vous encourager à épargner dès maintenant.

1. Parer aux imprévus

Divorce, problème de santé, perte d’emploi : il est possible que le revenu de votre ménage diminue drastiquement du jour au lendemain si une situation imprévue de ce genre survient. Un coussin de sécurité vous permettra de vous ajuster à cette nouvelle situation plus facilement.

2. Planifier un projet

Comme le disait Antoine de Saint-Exupéry : « Un objectif sans plan s’appelle un vœu. » L’argent est souvent ce qui nous freine dans la réalisation de nos projets. Or, si certains projets vous tiennent vraiment à cœur, épargner vous permettra de commencer à les planifier. Vos projets deviendront plus concrets à mesure que vous verrez votre épargne augmenter.

3. Envisager l’avenir sereinement

La vie est pleine de surprises et on ne sait jamais de quoi demain sera fait. Mais il y a quand même certaines choses que l’on peut voir venir. L'achat d’une maison, un voyage ou les études de vos enfants sont des dépenses importantes qui doivent être planifiées à l’avance.

4. Assurer votre tranquillité d’esprit

Manquer d’argent pour une dépense imprévue peut être extrêmement stressant. Avoir un petit coussin de sécurité vous permettra ainsi de dormir sur vos deux oreilles et d’envisager les surprises plus sereinement. Votre tranquillité d’esprit n’a pas de prix!

5. Faire fructifier votre argent

Vos économies s’accumulent mois après mois et finissent par vous rapporter des intérêts. Ainsi, vous faites fructifier votre argent, et votre épargne devient rentable sur le long terme. En gros, votre pécule fait des petits. Assurez-vous de placer votre argent dans un compte épargne qui vous offrira un taux d’intérêt intéressant tout en gardant votre argent disponible, comme un CELI.

Quels sont les bénéfices de l’épargne?

Placer de l’argent sur un compte épargne de manière régulière vous permet d’accumuler, à terme, une somme que vous pourrez utiliser comme bon vous semble : réaliser un projet, préparer l’avenir de vos enfants ou encore vous aider en cas de coup dur. Au Québec, il existe de nombreux produits d’épargne qui couvrent des domaines variés : logement, retraite, études ou encore invalidité. Quoi de mieux pour être serein(e) que de savoir que vous êtes paré(e) à tout imprévu?

Nous l’avons vu avec l’arrivée soudaine de la COVID-19, qui a eu des répercussions économiques dramatiques partout dans le monde : avoir un fonds d’urgence est extrêmement important pour ne pas se retrouver dans une situation impossible. Des entreprises ont dû fermer leurs portes, plusieurs ont perdu leur emploi et les difficultés d’approvisionnement ont fait grimper les prix de la plupart des produits de consommation. Certaines situations sont tout simplement imprévisibles, et c’est précisément pour cela qu’il est important d’épargner quand on le peut.

Malheureusement, quand tout va bien, on a parfois tendance à penser que ce sera toujours le cas et à jouer à la cigale. Mais ne perdez pas de vue que la fourmi était en bien meilleure posture quand « la bise fut venue ».

Vous souhaitez en savoir plus sur l'accompagnement familial que nous offrons avec votre REEE? Vous pourriez ainsi profiter de conseils et d’outils pour gérer vos finances de manière optimale! Apprenez-en plus dès maintenant 🙂.

Des placements comme stratégies d’épargne efficaces

Le taux d’endettement de la population canadienne* a atteint 171 %, ce qui signifie que pour chaque dollar de revenu disponible, les ménages doivent rembourser 1,71 $. Or, il est important de savoir que le gouvernement n’a aucun intérêt à ce que les Canadiens et Canadiennes soient surendettés, au contraire. Plus la population est en bonne santé financière, plus elle consomme, et mieux l’économie nationale se porte.

C’est l’une des raisons pour lesquelles le gouvernement du Québec propose à ses citoyens des placements d’épargne variés et avantageux. Certains de ces placements, comme le REEI (régime enregistré d’épargne-invalidité) et le REEE (régime enregistré d’épargne-études), vous permettent de bénéficier de subventions gouvernementales qui s’ajoutent à votre capital. Dans le cas d’un REEI, le gouvernement versera la subvention canadienne pour l’épargne-invalidité de 300 %, de 200 % ou de 100 %, selon le revenu familial. Au cours d’une année, un REEI peut recevoir une somme pouvant s’élever à 3 500 $, jusqu’à un plafond à vie de 70 000 $. Dans le cas du REEE, la SCEE (Subvention canadienne pour l’épargne-études) rapporte de 20 à 40 % des cotisations versées dans l’année sur tous les REEE pour un bénéficiaire admissible, et ce, jusqu’à un plafond à vie de 7 200 $ par bénéficiaire. Un montant non négligeable, qui est sans contredit un bel incitatif pour vous encourager à épargner pour les études postsecondaires de vos enfants! De plus, l’IQEE (incitatif québécois à l’épargne-études) vient s’ajouter aux montants, à condition d’en faire la demande à Revenu Québec. Ces différents plans d’épargne présentent également des avantages fiscaux importants, puisque l’argent que vous y placez n’est pas soumis à l’impôt. Celui-ci deviendra toutefois imposable au moment où il sera retiré.

Avant de vous lancer dans l’épargne, il vous faudra bien sûr étudier votre situation financière avec soin. En effet, il n’est pas toujours facile de trouver de l’argent à mettre de côté après avoir payé le loyer, l’épicerie, les factures et le reste! Pour vous aider dans vos démarches d’épargne, il existe des outils, comme le planificateur budgétaire mis à disposition par le gouvernement canadien, ou encore l’outil de budget familial spécialement conçu pour les clients de Kaleido. Consulter ces outils vous permettra de faire la lumière sur votre situation financière du moment et de faire les meilleurs choix pour épargner efficacement, en fonction de vos objectifs à court, à moyen et à long terme.

Comment épargner avec un budget limité?

Dans l’idéal, les spécialistes en finance recommandent d’épargner 10 % de votre revenu mensuel dans un compte épargne. Cela dit, ce n’est pas toujours possible ou réaliste pour les familles à revenu moyen ou faible. Qu’à cela ne tienne! Faites au mieux, selon vos moyens. Mettre de côté 50 $ par semaine ou toutes les deux semaines est déjà un excellent début. Vous pourrez économiser davantage quand vos revenus vous le permettront. Même si la somme semble petite, elle s’accumulera au fil des mois et finira par représenter un pécule intéressant après quelques années.

Mieux vaut économiser peu que pas du tout!

Quelques conseils et astuces pour épargner de l'argent au quotidien

  • Faire un budget écrit

Le fait de coucher sur papier l’ensemble de vos dépenses et de vos revenus est un excellent moyen de vous rendre compte si certaines dépenses sont superflues et pourraient être diminuées, voire supprimées. Votre budget vous permettra aussi de définir le montant que vous pouvez vous permettre d’épargner dès le début du mois.

  • Apporter votre lunch et votre café au travail

Cela semble anodin, mais les quelques dollars que vous dépensez quotidiennement pour votre café ou pour votre lunch peuvent représenter un montant assez conséquent à la fin du mois. Faites le calcul! Cette somme pourrait facilement être mise de côté pour la réalisation d’un projet de plus grande envergure.

  • Préférer l’argent comptant à la carte de crédit ou de débit

Cette stratégie peut paraître un peu drastique, mais le fait de garder la carte de crédit à la maison pourrait vous faire réaliser des économies importantes. Déterminez le montant d’argent que vous pouvez vous permettre de dépenser pour la semaine et retirez-le en argent comptant. Vous aurez ainsi un meilleur contrôle sur l’argent dont vous disposez et éviterez les dépenses impulsives.

  • Prévoir vos repas avant de vous rendre à l’épicerie

Savoir exactement ce dont vous avez besoin vous permettra d’éviter les achats inutiles et de jeter les surplus à la fin de la semaine. Faire une liste (et s’y tenir!) avant de se rendre à l’épicerie est un excellent moyen d’économiser chaque semaine.

  • Prévoir vos menus en fonction des rabais de la semaine

Les épiceries proposent des rabais différents chaque semaine. Prévoir ses achats en fonction des rabais est un excellent moyen de contrôler ses dépenses d’épicerie et, encore une fois, d’éviter de dépenser inutilement dans des produits que vous finirez par jeter.

Déjà client(e)? Rendez-vous sur votre Espace client, rubrique « Accompagnement », pour profiter de l'offre de nos partenaires en finances familiales et bien plus!

Comment s’y prendre pour épargner efficacement?

La manière dont vous allez épargner n’est pas une décision à prendre à la légère et dépend de plusieurs facteurs. Mais rassurez-vous, il existe de nombreux outils et ressources pour vous accompagner dans cette démarche.

La première chose à faire :

identifier vos besoins

Dans quel but souhaitez-vous épargner? La réponse à cette question vous permettra de faire un premier tri parmi l’offre très vaste des différents plans d’épargne proposés et de choisir les conditions de placement qui correspondent le mieux à vos besoins.

Il vous sera donc nécessaire de connaître en détail l’ensemble de vos dépenses. Pour ce faire, le mieux est d’énumérer toutes les dépenses récurrentes les unes après les autres, en faisant preuve d’objectivité et d’honnêteté. N’oubliez rien : la bouteille de vin du samedi soir et le lunch hebdomadaire entre collègues doivent se retrouver sur votre liste pour que vous puissiez avoir une vision la plus précise possible de vos dépenses mensuelles.

Cet exercice vous permettra de voir ce qu’il vous reste une fois l’ensemble de vos dépenses couvertes, et ainsi de déterminer la somme disponible pouvant être mise de côté à une fréquence régulière pour votre épargne. Rappelez-vous cet adage bien connu : « L’épargne, c’est la part de son revenu qui ne sert pas à la consommation ». Si, au cours de cet exercice, vous réalisez que vous dépensez plus que ce que vous gagnez ou qu’il ne vous reste pas assez pour épargner, le moment est peut-être venu de revoir votre budget à la baisse et d’ajuster votre style de vie en fonction de votre revenu, de façon réaliste.

Selon votre situation financière, voici la seconde chose à faire :

définir la fréquence et le montant de votre épargne

Là encore, les solutions sont nombreuses : vous pourrez soit effectuer des versements réguliers (mensuels, bimensuels, etc.) d’un montant défini, soit verser une somme choisie au moment que vous jugerez opportun.

Dans le cas d’un REEE chez Kaleido, par exemple, vous aurez le choix entre différentes formules qui vous permettront de préparer les études postsecondaires de vos enfants à votre rythme. Vous pourrez même, avant de prendre votre décision, utiliser le calculateur de REEE qui vous aidera à définir le montant de vos cotisations en fonction du montant total que vous souhaitez atteindre pour les études de vos enfants.

En définitive, l’épargne est un élément clé pour avoir une vie financière saine et envisager l’avenir plus sereinement, mais surtout, elle est à la portée de tous. Quels que soient votre objectif et l'état de votre situation financière, il existe toujours un plan d’épargne qui vous permettra de réaliser vos projets ou de faire face aux aléas de la vie. L’essentiel est de ne pas remettre vos projets d’épargne à demain et de commencer à mettre de l’argent de côté le plus tôt possible.

N’hésitez pas à communiquer avec un conseiller financier ou une conseillère financière : il ou elle pourra vous aider à trouver les meilleures stratégies d’épargne selon votre situation financière du moment. Les conseils avisés d'un(e) professionnel(le) pourront vous aider à envisager l'épargne plus simplement et à faire les bons placements.

Notes légales

*Cette statistique est issue d’une étude publiée par Les Affaires en décembre 2020.